HISTORIQUE DU BASKET

Pourquoi jouer au basket-ball ?

Qu’est-ce que le basket-ball ?

Le basket-ball est né aux États-Unis en 1891, inventé par James Naismith professeur d'éducation physique, qui cherchait un moyen d'occuper ses étudiants en hiver, à une époque durant laquelle la pratique des sports d'extérieur est impossible. Il souhaitait proposer à ses élèves  une activité nouvelle, ludique, éducative, et qui favorise l’adresse par rapport à la force. Il a eu l'idée de suspendre 2 caisses dans le gymnase du collège, à l'instar d'un ancien sport maya qui consiste à faire passer une balle de caoutchouc dans un trou en hauteur. Le premier match lieu entre une équipe d'étudiants et d'enseignants de ce collège américain.
Depuis, les règles ont été clairement définies :
Le basket-ball est un sport qui oppose 2 équipes de 5 joueurs durant 4 périodes de 10 minutes, que l'on appelle « quart-temps ». L'objectif est de marquer plus de points que l'adversaire. Les points se marquent en faisant passer le ballon dans un anneau (le panier) situé à 3,05 mètres du sol. Il n'y a jamais de match nul en basket. En cas d'égalité à la fin du temps réglementaire (il n'y a pas d'arrêts de jeu, une sonnerie retentit exactement à la fin des 10 minutes de chaque quart-temps), on joue une prolongation de 5 minutes. En cas de score de parité après cette prolongation, on en joue une nouvelle, et ainsi de suite, jusqu'à ce que le vainqueur émerge.

Le basket favorise l'esprit d'équipe

Comme tout sport collectif, le basket favorise naturellement l'esprit d'équipe et la sociabilité.
En effet, on ne peut gagner un match sans défendre ou attaquer ensemble. Ainsi, l’entraide, le dialogue, la complicité sont indispensables.

Le basket : un travail musculaire complet qui améliore la condition physique

La condition physique est clairement améliorée par la pratique de ce  sport de haute intensité. En effet  le basket est excellent pour le développement cardio-vasculaire puisqu’il permet de se dépenser sur la durée (aérobie) tout en se mobilisant pour des sprints. L’essence du jeu réside dans ce cocktail de dépense énergétique forte et de finesse technique Les muscles des jambes (cuisses, mollets), sont travaillés lors des déplacements et ceux du haut du corps facilitent le jeu avec le ballon (épaules, bras, poignets). Enfin, les sauts et extensions permettent de travailler la détente verticale ainsi que les abdominaux. Ainsi, le  basket est un sport complet.

Le basket développe la coordination et l’adresse

Pour conduire le ballon à la main tout en se déplaçant cerné d’un ou plusieurs joueurs,  les membres inférieurs agissent en accord avec les supérieurs. Cela requiert une grande coordination neuromotrice. Les exercices de pied, de changements de direction et de dribbles s’enchaînent et sont très utiles pour l'amélioration de la motricité et de l’agilité.
Le basket est en finalité un sport d’adresse puisque le but des joueurs est de mettre le ballon dans l’arceau, et ce, quelle que soit leur position. La capacité de concentration et de précision au moment du shoot est primordiale.

Le basket : un jeu d’intelligence et d’anticipation

Bien que l’objectif du basket soit simple, il nécessite un sens tactique important. Pour trouver des solutions rapides et appropriées, le joueur doit observer les déplacements de ses partenaires et adversaires et faire preuve d’anticipation..