HISTORIQUE DE L'EQUITATION

Pourquoi pratiquer l'équitation ?

Qu’est-ce que l'équitation'?

L’équitation est « la technique de la conduite du cheval sous l'action de l'homme », à la fois art, loisir et sport avec pour partenaire un cheval ou un poney. Le mot vient du latin equitare, qui signifie « aller à cheval ».
Historiquement, l’équitation a un rôle utilitaire puisqu'elle facilite les déplacements de l'homme, et un rôle militaire, par le biais des corps de chevalerie et de cavalerie. Aujourd’hui elle s'oriente presque essentiellement vers la pratique du sport et des loisirs.
Il existe plus d’une vingtaine de disciplines équestres, certaines privilégiant la vitesse, d’autres les  sauts d'obstacles et dressage du cheval, ou encore l’endurance. Le succès du couple homme-cheval dépend notamment de la relation de confiance et de respect qui s’établit entre eux. En compétition, l'équitation est l'un des rares sports où hommes et femmes concourent à égalité. Les distinctions se font selon le niveau des cavaliers, des chevaux, et la difficulté des épreuves.


Monter à cheval, c’est bon pour la santé

Faire de l’équitation c’est entretenir sa condition physique tout en profitant de l’air pur et du paysage. Cela demande un effort qui se fera peu ressentir dans l’instant mais qui est bien réel ! Une fois en selle, le cavalier doit constamment s’appliquer à conserver ses jambes au contact de l’animal. Cet effort mobilisera les muscles du mollet jusqu’au fessier et même du dos. De 350 à 600 kilo calories peuvent être dépensées en une heure d’exercice. De quoi rester en forme tout en se sculptant sa silhouette. 

Monter à cheval, pour construire une relation privilégiée avec l’animal

Bien qu’impressionnant, le cheval est un être sensible, social mais assez indépendant. Seul sport pratiqué au contact d’un animal, l’équitation développe une large dimension affective. La relation privilégiée avec le cheval représente l’une des grandes spécificités de l’exercice Souvent utilisé comme médiateur thérapeutique, sa seule présence permet d’apporter une aide psychique et corporelle à son cavalier. 


Monter à cheval, pour gagner en confiance en soi

S’installer sur un animal de 400kg qui pourrait nous faire descendre aussi rapidement que l’on est monté nécessite forcément un peu de confiance. Le cavalier doit prendre confiance en sa capacité à maîtriser les imprévus et le comportement de l’animal. Les premières chevauchées sont toujours impressionnantes puis avec le temps, on gagne en aisance et on apprend la confiance mutuelle, l’homme et l’animal étant en osmose. De plus, pratiquer l’équitation développe le sens des responsabilités, notamment au cours de la préparation du cheval. La rigueur et l’humilité sont nécessaires.

en Afrique de l’Ouest, et nous voulons nous inscrire dans l’élan de cette émergence.