HISTORIQUE DU TENNIS

Pourquoi jouer au tennis ?

Qu'est-ce que le tennis ?

Tirant ses lointaines origines dans le jeu de Paume pratiqué en France au moyen-âge, le tennis est un sport de raquette né en Angleterre au milieu du XIXème siècle. Il oppose soit deux joueurs (on parle alors de jeu en simple) soit deux équipes de deux joueurs (on parle alors de jeu en double), séparés par un filet. Les joueurs utilisent une raquette cordée verticalement et horizontalement qui leur sert à frapper une balle en caoutchouc, remplie d'air et recouverte de feutre. Le but du jeu est de frapper la balle de telle sorte que l'adversaire ne puisse la remettre dans les limites du terrain, soit en mettant l'adversaire hors de portée de la balle, soit en l'obligeant à commettre une faute. Le nombre de sets (manches) nécessaires pour gagner un match varie selon plusieurs critères (le sexe, l'âge, le tournoi…).
Il s’agit d’une discipline codifiée, qui associe les dimensions physique, technique et tactique.

Le tennis permet un travail musculaire complet et une importante dépense énergétique.

Le tennis est un sport complet qui exige à la fois de la force (frappes), de la rapidité (sprints) et endurance (un match dure au moins 1h). Des jambes aux bras et au tronc (poitrine, abdominaux...), le tennis mobilise tous les muscles, développe la masse musculaire en puissance, et permet de brûler de 400 à 600 Kcal/h.
Le tennis permet de développer la concentration et la coordination.
La concentration est nécessaire pour l’élaboration d’une stratégie gagnante et permet d’anticiper la trajectoire de la balle.
La synchronisation des déplacements (avant, arrière, latéraux, sauts...) avec les mouvements de bras s’avère indispensable. Un entrainement assidu permet de gagner en coordination.

Le tennis permet de se défouler tout en améliorant sa maîtrise de soi.
Le tennis est un jeu qui défoule tant physiquement et que mentalement. Concentré sur le jeu, on oublie tout le reste ! Mais pas question de frapper la balle n’importe comment. Il faut être précis et doser la frappe pour ne pas aller à la faute. Accepter et appliquer les règles du jeu nécessite fair-play et maitrise de soi.